mardi 1 mai 2012

Épisode #157: Psychologie anomalistique (3 – croyance au paranormal et traits de personnalité)

L'Épisode #157: Psychologie anomalistique (3 – croyance au paranormal et traits de personnalité) du podcast "Scepticisme Scientifique - Le balado de la Science et de la Raison" est en ligne. Jean-Michel Abrassart y discute de la psychologie anomalistique (3e partie).



1 commentaire:

Manu Vernaz a dit…

Bonjour M Abrassart

Merci beaucoup pour vos podcast que je connais via podcast science. Moi, s'est Manu(e) ordinaire personne qui s'intéresse. Le scepticisme s'est pas courant autour de moi j'ai l'impression que sa fait peur, à moi aussi mais de moins en moins. Le valeur de l'existence pour moi s'est pas l'esprit, la réincarnation ect... mais en gros: la trace de nos corrélation sur terre. 
 
J'ai trouvé très intéressant cette épisode et cela m interrogé je me permet de vous soumettre mon questionnement en 2 point.

Je pensai que m à mère était folle à la suite de l écouté j en déduis que m à mère à un centre de contrôle externe très externe Personnellement j ai l impression qu un centre de contrôle externe colle bien avec de l égocentrisme. Par ex  un centre de contrôle externe n à rien à apporter autour de ce soi s est au monde extérieure à apporter à une personne de centre de contrôle et j en juge un comportement égoïste. (paradoxalement un effet lentille pour équilibrer le monde extérieure et intérieure)

Je ne sais pas ce que vous en pensé mais Je m inquiète de l avenirs du monde et de l humanité. La démographie, le profit humain à tout pris. L antrepocentrisme à tous pris. J ai l impression que la population mondial et majoritairement croyante et en déduction personnel majoritairement
avec un centre de contrôle externe. Majoritairement antrepocentrique.

À l échelle mondiale pourrai on penser que la croyance amène à l antrepocentrisme ou inverse.

Comment serai le monde avec une majorité de septic, mystère.

Et que pense un septic comme vous du point de vu animal dans un monde humain ?

Peux être que vos poiles se sont hérisser en me lisant. J en suis désolé me neurone s interroges beaucoup.

Merci